Le modèle théorique de la Biodanza s’est inspiré d’expériences cliniques avec des patients psychiatriques.
En 1965, alors membre enseignant du centre d’études d’anthropologie médicale de l’école de médecine de l’université du Chili, j’ai réalisé les premières recherches avec la musique et la danse dans un hôpital psychiatrique de Santiago.

Les modèles scientifiques sont en permanente évolution.
La confrontation permanente du modèle avec l’extérieur naturel entraîne des modifications partielles et parfois fondamentales.

Le modèle de l’univers de Ptolémée, par exemple, fut remplacé par celui de Kepler et de Galilée, lequel a été perfectionné par celui de Newton et, ensuite, par celui d’Einstein, d’Eddington et d’autres.

Le modèle théorique de la Biodanza a subi des modifications pendant 40 ans de confrontation avec la réalité
Nous avons ajusté les termes et nous avons découvert de nouvelles relations entre l’émotion et la santé. Le modèle conserve cependant sa structure originale.

Avec le temps, j’ai pu enregistrer avec précision les réponses neurovégétatives et les modifications comportementales et les changements dans le style de vie.

Nous avons fait des mesures de rendement psychomoteur, neurovégétatif, endocrinien et immunologique. L’étude systématique du processus évolutif des élèves au niveau des cinq lignes du potentiel humain a été notre préoccupation permanente.

Le modèle théorique de la Biodanza est actuellement très sophistiqué et permet son application, non seulement à des personnes normales, mais aussi à des malades dans différents cadres cliniques.